Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 14:54

Depuis que 'l'école du mercredi matin' est mise en place bien des parents sont confrontés au problème de la récupération de leurs jeunes enfants à midi car les écoles primaires n'assurent pas le service de la cantine ce jour-là.

Depuis que 'l'école du mercredi matin' est mise en place j'assure donc, en alternance avec les autres grands parents et la nounou, la prise en charge de mes petites filles. J'ai choisi de les accueillir dès le mardi soir pour leur permettre de se lever une heure plus tard qu'à l'habitude ...et d'avoir le plaisir de déguster une chocolatine au petit déjeuner.

Ce mardi, c'était mon tour. Mon fils me les a menées vers dix-neuf heures trente et nous avons passé un début de soirée bien agréable:un 'apéro', coca pour elles, vin cuit pour moi, agrémenté de pop-corn et d'olives,un menu choisi pour leur faire plaisir avec la promesse d'une coupe de fraises 'Gariguettes' à la chantilly pour le dessert.

L'ambiance était joviale, leurs yeux pétillaient et Miss Lulu était intarissable au point que j'ai d^à plusieurs reprises lui demander de se taire pour finir son choux fleur gratiné.

Comme à son habitude et profitant de l'absence de papa, Lucie avait posé ses doudous sur la table; je n'y avais pas prêté attention mais Manon l'avait bien remarqué et, soudain, décida d'intervenir, de rappeler la consigne de ses parents ... et le drame éclata:

"Oh, non!" Le visage de Manon se décomposa, de grasses larmes se mirent à couler le long de ses joues "j'ai oublié mon doudou!" Eh oui, même à douze ans et demi, même avec l'adolescente attitude, même en étant capable de rester seule chez elle et, plus encore, de garder sa petite sœur, Manon a encore besoin de son 'objet transitionnel' (et j'ai ouïe dire, signe de nos temps modernes déshumanisés, qu'ils sont nombreux nos jeunes 'ados' à éprouver cette absolue nécessité)

Il était vingt heures trente. Papa accepterait-il de refaire le trajet pour lui apporter son doudou? En fait, Manon était bien convaincue que non; cependant elle voulait croire un peu mais n'osait pas appeler par crainte d'entendre le refus redouté. Elle me dit: "Je ne sais pas si papa voudra venir" Plutôt que de lui répondre qu'en effet il refuserait, je lui proposais de l'appeler en prenant soin de la préparer à la réponse: "Appelle papa, comme cela tu sauras mais il faudra que tu acceptes la réponses quelle qu'elle soit."

Après le coup de fil et le verdict Manon avait séché ses larmes: entendre la voix de son père l'avait, l'espace d'un instant, reliée à sa maison. Profitant de son calme retrouvé je me mis à lui expliquer à quoi correspond son doudou, ce qu'en fait elle sait parfaitement. Je lui promis que nous allions trouver ensemble une solution de substitution. Rassérénée Manon se régala avec ses fraises à la chantilly.

Pendant qu'elle dégustait un bel excès de crème je me mis à réfléchir; très vite deux idées salvatrices me virent:

Tout d'abord, sur l'étagère en face de moi se trouvait une petite poupée en costume que ma belle-fille m'avait ramenée de Marrakech; Manon en avait une sur sa table de nuit; lui prêter ma poupée me sembla alors évident; j'avais pensé juste car les yeux de Manon retrouvèrent leur sourire.

Lorsque la table fut desservie mes petites filles montèrent dans la chambre pour se mettre en pyjama; Manon avait pris la poupée avec tendresse et la plaça sur la table de nuit.

J'envisageais alors, au détour d'une idée qui me semblait valable, lui prêter mon foulard, celui que je porte le plus souvent: il est imprégné de mon odeur et de celle de mon parfum que Manon utilise parfois, cela pourrait lui donner le sentiment d'une présence, d'un lien. Je n'en ai pas eu le temps car un éclat radieux jaillit de l'étage:

"Mamie, mamie, Lucie elle me prête son nounours pour cette nuit!" Et Lucie de surenchérir: "Eh ben oui, une sœur, c'est fait pour ça! et 'pis' j'ai mon autre doudou alors, ça ira!"

wouahou! Une armée d'anges planèrent dans ma maison et j'ai bien failli fondre en larmes!

Mon tout petit bout de femme de huit ans et demi avait compris que l'amour n'est pas à sens unique et qu'elle pouvait, elle aussi, voler au secours de sa grande soeur en détresse!

Partager cet article

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article

commentaires

luciole 83 20/06/2015 22:49

Oh que c'est beau ! Magnifiques instants de grâce avec ses petits enfants... tu as eu raison de les immortaliser par tes écrits ...
Bisous tout remués

Simone L.V. 21/06/2015 16:24

Merci d'aimer! et tu as raison: c'est une bonne chose que d'utiliser ses petites compétences en écriture pour immortaliser de tels moments; d'ailleurs c'est bien ce que je fais depuis les tous premiers mois de l’aînée (bientôt 13 ans); là je viens de regrouper toutes ces 'histoires brèves' (mais intenses) de leur vie pour les proposer à la suite des poèmes (pour et par elles) et que j'espère pouvoir publier à la rentrée je pense. Bonne fin de journée; Simone

enriqueta 14/06/2015 18:48

Jolie histoire en effet.

Simone L.V. 15/06/2015 13:19

MERCI! j'aime bien immortaliser ainsi des instants plus particuliers, comme des 'temps forts' de mes petites filles de mes petites filles. J'ai d'ailleurs inclus ces 'histoires brèves' à la fin du recueil de poèmes que je suis en train de préparer. Bonne semaine; Simone

Lenaïg 06/06/2015 23:23

Bonsoir Simone, merci de nous faire partager ces doux et beaux moments ! Que ton weekend continue sur sa lancée :))) ! Bises.

Simone L.V. 08/06/2015 13:15

Là, j'avoue que Lucie m'a, non seulement comblée de joie, mais donné une leçon: nos petits 'bout de choux' sont bien plus attentifs que nous le pensons aux peines de leur entourage et , avec leur grande spontanéité, sont plus que nous capable de gestes aussi généreux ... seul leur coeur parle sans calculer les conséquences d'une privation! Bonne semaine et bises; Simone

fanfan 25/05/2015 19:12

Comme c'est beau cette histoire ! Bravo à Lucie d'avoir le coeur si grand pour sa soeur.

Simone L.V. 26/05/2015 11:00

Même si parfois elles se chamaillent, et c'est bien naturel, mes petites filles s'aiment et s'entraident ... mais c'est la première fois que Lucie se dépasse au point de se priver d'un doudou pour consoler sa sœur; comme elle le clame à présent: c'est vraiment 'une grande'! Bonne semaine et bises; Simone

Manon L.V. 25/05/2015 15:24

ma sœur est mignonne mais elle la était encore plus quand elle ma dit > et quand je lui est dit >elle ma dit>c'était trop mignon.

Simone L.V. 26/05/2015 10:57

Coucou, bisous Manon! eh oui! tu l'aimes beaucoup ta petite sœur et elle aussi t'aime beaucoup ... et moi je suis très heureuse de cela! Bonne semaine et à dimanche pour ton spectacle; mamie Simone

Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories