Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 18:13

Pour le défi 141 des croqueurs de mots proposé par Enriqueta

(je poste ce soir car demain ce ne pourrait pas être avant ... 14 heures)

 

C’est au fond du grenier, dans une boite en carton jauni, que j’ai aimé maman !

 

J’étais l’aînée de six enfants ; ma mère exigeait beaucoup de moi pour la seconder et avait cette fâcheuse manie de toujours me punir pour toutes les bêtises de la fratrie.

J’avais, je l’avoue quelques difficultés à l’aimer de tout mon cœur.

Pour éviter les corvées de dînette et de petites voitures, pour échapper aux tirages de tresses et autres joie d’une famille trop nombreuse, je m’éclipsais dans le grenier.

 

Ce grenier, véritable caverne d’Ali Baba, m’envolait dans des rêves tous plus extravagants les uns que les autres.

Coiffant le haut de forme de mon grand-père et chevauchant son vieux vélo sans roues, je partais à la conquête de mille et une aventures.

Me vêtant d’une antique robe au corsage dentelé, m’enveloppant d’un châle aux teintes délavées, je devenais princesse et attendais mon amant.

 

Mon imagination fertile donnait vie à toutes les richesses accumulées depuis plusieurs générations. Je ne faisais donc pas qu’y rêver, je partais aussi en un voyage dans le temps d’avant pour deviner l’histoire de mes ancêtres : un chemin de mémoire à travers les papiers, lettres et cartes postales.

 

Un jour je me suis décidée à couper la ficelle d’une boite en carton qui m’intriguait depuis trop longtemps ; quelle découverte ! Mon cœur se mit à battre à tout rompre devant une collection d‘aquarelles : des fleurs, des paysages et  quelques portraits peints avec une infinie délicatesse ; de vrais chef d’œuvres.

Je fus à deux doigts de défaillir lorsque, osant en retourner une, je découvris … le nom de ma mère !

 

Maman, toi si rigide et exigeante, toi qui mène la barque de la maison avec une telle autorité ; mais pouvais-je comprendre que tu n’as peut-être pas d’autre choix pour éviter la grande dérive ?

Ah ! Que n’ai-je connu plus tôt la délicate jeune fille qui rêvait sans doute en peignant si tendrement la vie !

 

Tout doucement j’ai refermé la boite ; après un baiser je l’ai précieusement déposée dans le bas de l’armoire : à présent je savais où trouver le grand cœur de maman pour apprendre à l’aimer !

 

Nuages

Partager cet article

Repost 0
Published by chezsimone - dans Mes petits textes
commenter cet article

commentaires

Lenaïg 26/03/2015 09:49


Poignant, Simone et si bien écrit ! Tu me fais penser à la mienne en écho même si ce n'était pas la même chose ... Bises.

chezsimone 26/03/2015 13:58



A l'époque où j'ai commencé à ressentir que l'amour pour ma mère était vraiment né en moi, j'ai éprouvé le besoin d'écrire ... comme pour achever le chemin de résilience! Bises; Simone



dimdamdom59 25/03/2015 21:59


C'est magnifique Simone, ça sent le vécu et je n'ai pas de mal à saisir ton sentiment de fierté pour cette maman qui ne ressemblait en rien à ces douces aquarelles.


J'ai vécu à peu près la même chose!!!


Merci pour ce moment d'intimité.


Bisous


Domi.

chezsimone 26/03/2015 13:53



Et en plus ... mais je ne l'ai réalisé que bien plus tard en fait: j'ai compris pourquoi j'étais aussi douée en dessin! Il m'arrive de temps à autre de 'faire une toile' et je lui ai offert un
portrait de sa propre mère d'après une photo d'identité ... un merci détourné pour ce petit don qu'elle m'avait transmis!


bisous; Simone



luciole 83 25/03/2015 21:18


Coucou Simone
Ton expérience est tellement proche de la mienne que j'en ai les larmes aux yeux ! Moi aussi j'étais "l'aînée", la "grande" .... Comme je te comprends !!!


Ton texte très émouvant est serti de perles ... une écriture fine et sincère... j'aime bcp !


Et je devine également que la fin heureuse de ton récit.... n'a pas du se résoudre aussi aisément ! Des hauts et bcp de bas... suivant les cordes sensibles pincées par les aléas de la vie...


Merci


Bises

chezsimone 26/03/2015 13:44



Cela ,'a pas été 'tout gagné' après cette magnifique découverte mais l'essentiel est né: l'envie d'aimer ma mère au lieu de la détester; partant de là je me suis toujours efforcée de regarder les
beaux côtés de ma mère ... et j'ai eu la grande joie de lui offrir un bel et sincère hommage poétique pour ses 80 ans!
Bonne fin de semaine; Simone



flipperine 24/03/2015 23:40


un texte très émouvant

chezsimone 25/03/2015 19:28



Lorsqu'au détour d'une découverte tu arrive à entrevoir ce que furent tes parents ce ne peux être qu'émouvant ... et fédérateur d'amour! Bonne soirée; Simone



Liliane-WM 24/03/2015 19:16


Un sujet que chacune des participantes a traité avec beaucoup d'émotions.Le grenier est la véritable caserne d'Ali Baba, sans aucun doute


Ce récit nous amène à une découverte, qui atténue par sa chute, la dureté de la situation et on ne peut y être indifférente


Bonne soirée

chezsimone 25/03/2015 19:26



Nos greniers ne se font-ils pas mémoire du vécu de nos ancètres! C'est bien dans mes deux greniers d'enfances que j'ai pu deviner ce que furent mes grands parents et mes parents! Bonne soirée;
Simone



Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories