Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 09:16

Un jour bien ordinaire ? un mercredi ‘comme les autres’… pour beaucoup, mais qui parfois vous interroge lorsque, par hasard, - à moins que plutôt ce ne soit intentionnel pour vous interpeler un peu - un voisin, un ami, un parent ‘chrétien’ vous dit que ‘ce Mercredi-là’ est le premier jour du Carême et qu’il va aller à la messe pour ‘recevoir les Cendres’ ; si de surcroît il ajoute qu’il va ‘jeûner à midi’ … N’auriez-vous pas envie d’en savoir un peu plus sur cette ‘pratique’ religieuse à laquelle les chrétiens fidèles à l’Eglise Catholique semblent encore si fermement attachés ?

Quelle est donc cette drôle de tradition ? A quoi correspond-elle ?

 

Le ‘Mercredi des Cendres’ célébré en Eglise marque l’entrée dans la période du Carême, ce chemin de préparation vers Pâques : la Résurrection du Christ après sa mort sur le Croix.

 

L’imposition des cendres trouve son origine dans les temps très anciens comme en attestent certains récits du Premier (ou Ancien) Testament.

Ainsi, dans le chapitre 7 du Livre de Josué, on voit les successeurs de Moïse et les anciens d’Israël se couvrir la tête de cendres en signe de désespoir face à leur défaite. De même Ezéchiel dans son chapitre 27 relate que, devant la défaite de Tyr, les équipages de la flotte brisée se couvrent la tête de poussière et se roulent dans la cendre.

D’autres exemples encore existent et, plus tard, les chrétiens de l’antiquité pratiquèrent cette coutume pour signifier leur désespoir ou leur désir de repentance.

 

Ce n’est qu’au XIIème siècle que ce geste ‘passa’ dans le Pontificat romain et il fut institutionnalisé au XIIIème siècle par le Pape qui ‘reçut’ lui-même les ‘Cendres’.

 

Se faire ‘marquer par les Cendres’ au premier jour du Carême signifie pour le chrétien sa volonté de faire une démarche de pénitence et de conversion encore plus profonde qu’en temps ordinaire pour mieux s’ouvrir à l’Esprit de Dieu et revivre le chemin de Jésus vers sa Pâque : symbole de l’ouverture à La Vie au-delà de la mort humaine.

Car les Cendres ne signifient pas seulement la poussière qui se meurt, elles rappellent aussi la chaleur du feu et peuvent servir d’engrais. Elles sont ainsi également signe d’une nouvelle fécondité possible …

Ne dit-on pas : « Renaître de ses cendres » ?

Partager cet article

Repost 0
Published by chezsimone - dans Mes petits textes
commenter cet article

commentaires

Arielle 22/02/2012 10:33


Coucou ! passe une belle journée et merci pour ces infos qu'on a souvent oubliées.


arielle

chezsimone 23/02/2012 13:28



C'est, à mon avis, une bonne idée que de transmettre ses petites connaissances; et, quand elles font référence à nos 'valeurs' il serait impardonnable de ne pas oser...


Bonne fin de semaine à toi et bisous. Simone



Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories