Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 18:06

En cette nuit, mi veille, mi sommeil, je me suis retrouvée en banlieue de ‘La Ville’ et de tous ses appels à goûter les illusoires ivresses d’un monde noctambule qui se fuit.

Il était avec moi. Il ? Lui, bien sûr : Guislain, mon mari mort depuis dix ans. Nous devions, sans doute, ‘rentrer à la maison’ après je ne sais quelle réunion ou quel spectacle. La voiture nous attendait déjà.

Elle a surgit. Elle ? Une personne censée être mon amie, ma confidente. Nous l’avions peut être invitée à venir ‘prendre un dernier verre à la maison’.

Il et elle sont monté dans la voiture sans trop se soucier de mon existence ; dans un semblant de justification il m’a dit : « On va faire un tour en ville ; si cela ne te plait pas tu n’as qu’à rentrer ».

Ce n’était pas la première fois qu’il s’esquivait ainsi avec une compagne d’un soir en m’invitant à m’en retourner jouer à Pénélope … la mise en veille ne s’est pas produite, mon rêve a continué après un étrange retournement.

La voiture et son contenu filait vers une ville qui devenait de plus en plus flou, ténébreuses puis inexistante dans mon dos. Et, là, devant moi, Il est apparu. Il ? Mon père !

Il se tenait en haut d’une colline de printemps rayonnante de soleil ; il avait son grand et bon sourire et tenait un lourd bagage. Comme à notre habitude nous nous sommes compris en silence et je l’ai rejoint.

Pour le soulager un peu, ou pour ‘prendre un peu de lui’ - l’occasion était trop belle -  j’ai pris un petit sac … ou deux. D’un regard il m’a        montré un escalier et il m’a invitée à l’y précéder.

Je crois bien que je m’étais un peu plus encombrée qu’il n’y paraissait car je n’arrivais pas à me hisser au-delà des quelques  premières marches. Soudain, ils sont arrivés. Ils ? Un petit peuple de gens lumineux venus à mon aide !

Il y eu, tout d’abord, cette femme, complètement anonyme, quelconque et qui, pourtant m’évoquait … une main tendue un jour de désespoir. Tout absorbée par son ascension et pourtant attentive à ma peine, elle a pris le plus gros sac, m’a encouragée d’un sourire et a continué à gravir les marche … mais à petits pas pour que je puisse la suivre.

Quelqu’un, quelqu’une, il, elle, ils, elles sont passés auprès de moi ; chacun, d’un air bienveillant, prenait un peu de mon fardeau.

J’ai pu m’élancer, légère … remonter à ma hauteur !

J’ai, malgré tout, osé me retourner, juste une fois, très vite :

La femme s’était arrêtée. Elle en avait fini de sa mission auprès de moi et attendait la prochaine âme en peine à secourir.

Papa n’était pas en bas des marches, il ne m’avait pas suivie non plus. Il s’était évanoui, discret comme toujours …

Je me suis réveillée !

 

Infini

Partager cet article

Repost 0
Published by chezsimone - dans Mes petits textes
commenter cet article

commentaires

Crépusculine 15/02/2014 18:04


zut alors ! les contrariétés, les soucis viennent s'incruster jusque dans ton sommeil, heureusement, une main tendue salvatrice, un père aimant, joli coup de baguette magique pour repartir de bon
pied, voici pourquoi l'on parle d'un sommeil réparateur.


Bon dimanche Simone bisous

chezsimone 16/02/2014 13:29



Il faut bien que les passages plus difficiles s'évacuent d'une manière ou d'une autre ... et les rêves ne sont-ils pas faits pour cela!


Aujourd'hui le soleil fait quelques essais ... l'a-midi sera agréable! Simone



Martine. 05/02/2014 06:13


Un rêve étonnant qui a dû te perturber. Envie d'au delà ? C'est très beau ici bas aussi malgré les difficultés de la vie. Bises

chezsimone 05/02/2014 14:33



Envie d'au-delà? pas vraiment car, oui, avec mes deux petites filles à la maison et pleins de projets de vacances ensemble ... la vie est belle! Une grasse envie de vacances en fait!


Ici le soleil brille, oh joie! pour toi cette idée de rayons lumineux!



flipperine 05/02/2014 00:44


quand on voit ce qui se passe on a bien envie d'en finir parfs

chezsimone 05/02/2014 14:31



C'était juste l'issue (en rêve) d'un  passage de grisailles, d'empoisonnements matériels et de lassitude; le soleil brille et le moral grimpe les escaliers ... de la vie sur cette terre!


Au passage et 'si ça marche' je t'envoie quelques uns de ces rayons tant attendus!



Arielle 04/02/2014 18:36


un voyage dans l'au delà sous la bénédiction de ton père...


passe une bonne soirée


arielle

chezsimone 05/02/2014 14:28



Avec le recul, il me semble qu'en fait il m'a invité à faire ce tout petit essai ... juste pour comprendre que j'ai encore quelque chose à faire sur cette terre:


Mes deux petites filles presque sages devant la télé et une promesse de soirée pyj-et-pizza pendant les vacances ...


Je t'envoie quelques rayons der soleil! Simone



Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories