Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 14:44

Un texte que j'avais précedemment intitulé plus simplement "Pardon"

Mais j'ai senti qu'il y avait plus: la reconnaissance d'un amour maternel bien réel et que je n'avais pas su voir, l'aveu d'un amour filial bien sincère et que je n'osais dire,

L'envie de vivre le temps présent pleinement unies ... et d'oublier les opposistions passées.

 

Capture Maman

 

Pourrais-je un jour faire le pas

Saurais-je enfin tendre mon cœur

Gommer tes coups et mes éclats

Vaincre mes rages et tes pleurs ?

 

Pourrais-je un soir t’ouvrir mes bras

Saurais-je taire mes rancœurs

Avant que dans tes derniers draps

Tu me dises que c’est ton heure ?

 

Je t’ai cherchée sur mon chemin

Mais j’ai évité tes sentiers

J’avais trop peur que mon destin

Te soit à jamais aliéné.

 

Je me rêvais une autre histoire

Où je me croyais mieux choyée

Je ne gardais dans ma mémoire

Que les épisodes blessés.

 

Je t’ai reproché mes méprises

Et j’ai cru devoir habiller

Mon enfance en des blouses grises

Maladroite j’ai tout cassé !

 

Lorsque je vois tes cheveux blancs

S’attrister sur ton corps usé

Mon âme saigne mes tourments

De n’avoir appris à t’aimer.

 

Ce soir j’ai ouvert la fenêtre

Pour écouter pleurer ton cœur

Ce soir j’ai croisé le peut-être

Du grand pardon pour mon bonheur.

 

Il me suffirait de vouloir

Oser le faire simplement :

Venir auprès de toi m’asseoir

Te dire enfin tu es Maman !

Partager cet article

Repost 0
Published by chezsimone - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Plume A l'Encre Criée 29/05/2012 07:48


Bcp d'émotions, de pleins ressentis dans vos vers, au point qu'ils en sont troublants...


Bonne journée à vous Simone


Plume

chezsimone 29/05/2012 14:33



Merci!!! C'est souvent du plus profond de nos fêlures que surgissent les plus grandes émotions ... et les mots pour le dire; c'est aussi une sublime délivrance que d'arriver enfin à trouver un
coeur qu'on a cherché pendant de si longues années! Encore merci pour votre visite et vos 'appréciations'. Simone



HELENE B 28/04/2012 19:55


Il est un temps pour devenir les mères de nos mères, un temps pour donner ce que, peut-être, elles n'ont pas su nous donner... ou que nous n'avons pas su prendre ! il est un temps pour
effacer les rancoeurs, oublier les regrets, un temps pour que les âmes et les coeurs se rejoignent ! Et même si tout n'a pas été compris, ce n'est pas important ; le faire avant qu'il ne
soit trop tard.

chezsimone 29/04/2012 14:03



Belle pensée et qui complète d'autant mieux mon poème que ... nous avons la même mère malgré nos rapports certainement différents avec elle! Oui! Faire enfin 'la Paix' et offrir à maman cette
affection qu'elle m'a sans doute donnée sans que je la perçoive, arriver à ce partage sincère de nos coeurs alors qu'elle était encore pleinement en mesure de le 'goûter' a sans doute été l'un de
mes plus grands bonheurs d'adulte! Merci à toi pour cette 'pensée' déposée sur mon blog! Simone



Martine Eglantine 28/04/2012 15:46


Ton poème me touche beaucoup Simone car j'aurais pu écrire la même chose si j'avais ton talent.


J'ai écrit ce poème :
http://quaidesrimes.over-blog.com/article-je-voudrais-vous-promettre-maman-38351320.html


Bon week-end simone.

Amicalement


 


 


 


La haine est parfois bien proche de l'amour. Hélas pour moi Maman n'est plus et il est trop tard. J'espère que tu pourras avant qu'il ne soit trop tard. Bises

chezsimone 29/04/2012 13:55



Nous sommes nombreuses (et nombreux) a avoir eu un délicat contentieux avec l'un ou l'autre de nos parents et l'envie, un jour, de le dépasser pour, enfin, vivre plus sereinement. Arriver à cette
'ouverture' du coeur est une vraie libération!


Par contre, là où je ne suis pas d'accord, c'est lorsque tu m'accordes plus de talent que tu n'en as: nous n'avons pas la même sensibilité ni le même style pour dire les choses mais -et sans
flatterie - je te trouve géniale dans tes approches et réflexions sur les choses de la vie! Et je vais sans tarder découvrir 'Ton' poème! Je te souhaite un beau 1er mai, peut-être ensolleilé.
Simone



Arielle 28/04/2012 15:12


Mieux vaut tard que jamais ! l'essentiel est la prise de conscience. Nous sommes tous des êtres humains avec leurs aveuglements.


bises


arielle

chezsimone 29/04/2012 13:46



Oui, nous sommes limités par nos oeillères humaines qui frement un peu trop souvent notre coeur! Mais, un jour ou l'autre, un déclic se produit par la grâce de Dieu qui nous propose d'y voir
enfin clair ..., et d'oser faire le pas vers la réconciliation! Bonne semaine à toi. Simone



Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories