Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 11:25

 

 

 

J’aurai passé mes jours à espérer sur terre

Une ronde des peuples en pas de deux parfaits,

Symphonie de l’amour, aubade messagère…

Je serai morte avant que de vivre la paix !

 

Ma grand-mère a connu cette première guerre

Dont on voulait rêver qu’elle fut la dernière,

Je revois aujourd’hui ses larmes en hiver

Arrosant ses bouquets, mémoire en cimetière.

 

Ma mère ignora tout de la folie jeunesse

Son cœur n’était au bal mais au  fond d’un maquis,

Ses soirées samedi ne connaissaient l’ivresse

Et ses veillées photos tremblaient pour son promis.

 

Mon fils a bien failli partir au bout du monde

Laisser sa jeune vie pour de nouveaux conflits,

S’il échappa par chance à cette fin immonde

Combien de ses copains, hélas, y ont péri.

 

Alors ce soir je pleure aux éclats des chansons

Des enfants insouciants en rires satisfaits…

Ils entendront encor’ je le crains les canons

Et fermeront les yeux sans connaître la paix !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by chezsimone - dans Poésie
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 13:52

Colombe de la paix-copie-1

 

Je suis allée dans mon jardin

Caresser ma rose au matin,

J’ai rencontré les blonds cheveux

D’une fillette à l’air heureux.

 

Je suis allée dans mon verger

Parler à ma rose en soirée,

J’ai croisé quelques boucles brunes

D’un enfant noir cherchant la lune.

 

Je suis allée sur le chemin

A la rencontre de demain,

Là m’attendait en souriant

Un bout de choux venu d’orient.

 

Je suis allée plus loin encore

Je les ai vus multicolores

Tous ces bambins qui partageaient

Bonbons et jouets dans la paix.

 

En revenant à la maison

J’ai cru rêver sur l’horizon

Que les hommes traçaient en cœur

Un arc en ciel de bonheur !

Repost 0
Published by chezsimone - dans Poésie
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 10:20

 

 

Dessin au Pastel gras sur canson de ma petite fille Manon (9 ans)

 

Ce visage inclus dans le paysage ne manque pas de créativité:

Une communion de l'homme et de la nature qui ne peut qu'apporter

1er pastel de Manon

beaucoup de joie comme en témoigne le soleil émergeant du ciel pour mieux illuminer sa tendre dédicace

 

 

Si j’étais une fleur … 

Je serais une rose, à peine éclose,

mes pétales aux tendres couleurs seraient ourlés

d’un pourpre éclatant,

reflet du trop-plein de vie qui bouillonne déjà en moi..

 

 

 
 

 

 

Un peu hardie, un peu pressée, je commencerais bien vite à déployer ma corolle en espérant que l’on me remarque un peu et que l’on dise de moi : « qu’elle est jolie ! ».

Un peu coquette, j’inclinerais mon bouton pour me mirer dans l’ondée déposée à mon pied par la rosée du matin … et, oui, je me trouverai belle !

Droite et fière sur ma tige, j’étirerais mes fraîches feuilles vers le ciel pour tenter de m’affirmer dans le jardin des grandes.

Je n’oublierais pas d’aiguiser mes épines pour mieux piquer les importuns ; je grifferais pour me défendre ; j’égratignerais pour me faire entendre …pourtant je ne serais pas méchante, juste un peu rebelle, et impulsive ; et pour me faire pardonner je déposerais le doux baume de mon délicat parfum sur les blessures de mes coups de griffe.

Mais, un peu trop candide, un peu trop jeune encore, je ne saurais peut-être pas me protéger d’un chien-loup de passage et le laisserais mordre ma beauté qui, trop tôt coupée de ses racines, se fanerait sans doute dans une flaque de pleurs. Pauvre petite rose, si belle et, oh combien, vulnérable et fragile !

 

Si j’étais …

                   Je ne suis pas une fleur, je suis Manon,

                                                                         Charmante et Charmeuse, Rêveuse aussi

                 Et qui s’élance souvent avant de réfléchir …

 … Alors, s’il vous plait ; veillez sur moi  et n’oubliez jamais que

Si j’étais une fleur, je serais une rose à peine éclose !

Repost 0
Published by chezsimone - dans Mes petits textes
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 14:08

 

bouquet pour le fête des mères 005

J’ai cueilli quelques fleurs dans le jardin de mes souvenirs.

 

Majestueux, presque divin, il domine les autres fleurs du bouquet par son éclat ; mais il se penche un peu et semble chuchoter : Si je vous dépasse, c’est seulement pour mieux vous protéger !

            Le glaïeul rouge me fera toujours penser à toi, Papa !

 

Toute simple et pure, elle fleuri au printemps lorsque reviennent les premiers rayons du soleil ; elle reste discrète et pourtant ose imposer son cœur d’or.

            C’est la pâquerette et j’aime la mettre en bouquet pour toi, Grand-mère !

Au bord de la rivière, nichée dans la mousse du talus, des fleurettes bleu-mauve exhalent leur doux parfum.

            Ces violettes fragiles me rappellent tes doigts de fée lorsque tu brodais, Mamie !

 

Peut-être, mes grands-pères, êtes-vous partis trop tôt pour que j’aie appris l’art de vous fleurir ?

            De toi, Grand-père, je n’ai que le souvenir des chrysanthèmes que j’allais arroser sur ta tombe ;

            En pensant à toi, Papy, j’hésite entre la glycine que tu domptais si bien sur la façade de ta maison et les brassées de lilas dont tu jonchais l’entrée.

 

Puisque c’est en fleurs que j’ai choisi de me souvenir, je voudrais en cueillir encore quelques-unes :

            Des lys blancs pour mon cousin,

            Des chardons bleus des landes pour ma tante,

            Des dahlias multicolores pour mon oncle,

            Un tournesol éclatant de lumière pour mon neveu …

 

Et, avant de quitter le jardin, j’en prendrais une dernière :

            Une rose rouge que je vais t’offrir, Maman, pour t’aider à poursuivre ta route !

Repost 0
Published by chezsimone - dans Mes petits textes
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 11:07

 

Sourire

 

J’ai prêté tous mes jeux à ma petite sœur

Au ciel de sa marelle inventé les couleurs

J’ai franchi l’interdit d’une porte rouillée

Pour l’entraîner à vivre au-delà des sentiers.

 

J’ai proposé mes heures à mon jeune frère

Que ma mère oubliait au fil de sa carrière

Pour lui apprendre à rire j’ai pris sur le temps

Qu’on aime à égrener sans soucis à quinze ans.

 

J’ai puisé  dans ma vie des images charmantes

Dessiné pour mon fils une terre accueillante,

Il n’avait pas choisi de visiter le monde

J’ai voulu l’élancer sur la plus jolie ronde.

 

J’ai offert mes années en apaisant les pleurs

Des enfants aux grands yeux blessés par le malheur

De n’avoir pas connu la chaleur d’un foyer

Où grandir en douceur et se laisser choyer.

 

J’ai donné tout mon  cœur, déposé ma tendresse

Et sans rien demander j’ai reçu en caresses

Des regards épanouis, des sourires en fleur

Exhalant un parfum que j’appelle bonheur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by chezsimone - dans Poésie
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 15:30

Un poème de ma soeur Hélène Buscail

extrait de son recueil "Les fruits de l'Aurore" (2010)

 

Garden

 

A vouloir, malgré tout, adorer l'astre d'or,

Me suis noyée tantôt, au coeur des tournesols.

Dans mes yeux perlés d'eau, ton image s'endort

Oh! tu les aimais tant! Mais tu as pris ton vol!

 

A tant vouloir grimer mon chagrin de brouillard,

Me suis éclaboussée du clair scintillement

D'une aurore aussi pure que l'était ton regard

Illuminé d'azur! Mon prince au bois dormant!

 

A te vouloir garder, à jamais triomphant

J'ai porté tête haute, par delà le silence

L'étendard proclamant tes pures insolences.

 

A te vouloir, pour moi, à jamais survivant

Me suis endimanchée de toutes les beautés

Dont je ferai rachat de ton dernier été.

 

(à son fils Benoît)

Repost 0
Published by chezsimone - dans Poésie
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 18:50

 

Si j’étais une fleur …Je serais une petite  clochette

Douillettement blottie sur un tapis de mousse.

 

 Mes délicats pastels forceraient l’admiration des gros pissenlits patauds et les violettes m’envieraient d’être si frêle et élancée.

Je ferais tinter mes grelots en me laissant joyeusement bercer par le souffle du vent.

Souple et rusée, je me laisserais courber pour m’asperger d’une fraîche ondée, mais, résistante et obstinée, bien vite je me redresserais pour me faire caresser par un doux rayon de soleil.

Je grandirais tranquille en prenant le temps d’affiner mes couleurs et l’on dirait de moi : « qu’elle est jolie ! » … je rougirais un peu car je serais secrète et n’aimerais pas être exposée à tous les regards.

Facétieuse à mes heures, je m’ébrouerais dans un jet de gouttelettes pour chatouiller les coccinelles et les chenilles et les envoyer réveiller toutes ces bonnes vieilles herbes somnolentes … mais, si !

Un rien coquine, je nicherais mes grelots sous mes feuilles à l’approche des grandes bottes du jardiner: caché-coucou, tu ne vas pas me trouver !

Rieuse et joueuse, je cèderais peut-être aux timides avances d’un chaton polisson qui me regarderait balancer mes grelots en dodelinant de la tête ; mais, prudente et avisée, je lui demanderais d’attendre encore un peu. Astucieuse petite clochette si délicate et pourtant si déterminée !

 

Si j’étais …

Je ne suis pas une fleur, je suis Lucie

                           Gracile et attirante,

                              Réservée aussi

              Et qui prend ses marques avant de s’aventurer !

Alors, ne vous faites pas trop de soucis, je saurai me protéger car, n’oubliez jamais que

Si j’étais une fleur, je serais une petite clochette !

 

texte inspiré par les étincelles de vie de ma petite fille Lucie

 

Repost 0
Published by chezsimone - dans Mes petits textes
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 17:46

 Je voudrais essayer Manon de te croquer

En palettes de mots esquisser les pastels

De tes cils s'ébrouant sur ton minois doré...

Tout petit bout de femme déjà étincelle!

 

Je voudrais essayer Manon de te narrer

Laisser glisser ma plume sur tes doux rituels

Quand dans tes bras en coeur tu loves ta poupée...

Tout petit bout de femme dejà maternelle!

 

Je voudrais essayer Manon de dessiner

L'encre rouge des cris qui parfois te révèlent

En éclats de refus aux ordres imposés...

Tout petit bout de femme déjà si rebelle!

 

Je voudrais essayer Manon de raconter

Le livre du chemin où pour ma joie tu mêles

Les refains du bonheur et les couplets salés...

Tout petit bout de femme déjà personnelle!

 

Je voulais essayer Manon et j'ai trouvé

Un tableau de promesses de vie qui t'appellent

Sur le cadre discrète je vais me poser...

Tout petit bout de femme par toi éternelle!

 

à ma petite fille, à présent presque adolescente

et qui n'a pas déçu mes attentes!

Repost 0
Published by chezsimone - dans Poésie
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 16:08

Se pourrait-il qu’avec douceur

Les choses de la vie soient dites,

Se pourrait-il qu’avec des fleurs

On puisse apaiser tous les maux,

Pourrait-on se poser un temps

Dans cette histoire qui va vite,

Pourrait-on savourer l’instant

Et s’amuser avec les mots ?

 

En écoutant battre mon cœur

J’apprends qu’il faut sourire encore,

Mettre une étole de bonheur

Sur mes douleurs les plus intimes,

Me laisser bercer par le charme

Des joies qui réchauffent mon corps,

Garder pour toujours dans mon âme

Un grand espoir et quelques rimes !

Repost 0
Published by chezsimone - dans Poésie
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 20:01

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Repost 0
Published by OverBlog - dans Divers
commenter cet article

Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories