Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 19:07
VACANCES ... enfin!

Tout l'été je l'ai attendu

Voici que le jour est venu

Où je vais enfin m'évader

Pour un repos bien mérité!

*****

Dans ce cadre si verdoyant

Je laisserai couler le temps

Qu'importe le ciel qu'il fera

Car j'oublierai tous mes tracas!

*****

J'aime bien mes activités

Mais j'apprécie de les quitter

Il sera l'heure un peu plus tard

De prendre à nouveau le départ

*****

Bientôt reviendra la rentrée

A nouveau deviendrai pressée

de mes tâches bien accomplir

Et le ferai dans un sourire!

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 14:13
walibi

Qu’Enriqueta me pardonne, en Lot et Garonne la ‘Grande bleue’ est bien loin et c’est vers d’autres fraîcheurs que nous tentons de surmonter les chaleurs excessives de cet été : piscines, jets d’eaux … et Walibi.

*****

Walibi est devenu un incontournable des vacances et, cette année encore, je l’ai offert à mes petites filles ; pardon : ce n’est pas moi, c’est leur ‘mamie-Nounou’ qui a pu obtenir des billets d’entrée à tarif réduit ; moi, je n’ai fait que les y accompagner.

Comme les années passées, pour que la journée soit complète, nous avons préparé un pique-nique à savourer sous les ombrages avant d’aborder les réjouissantes activités.

A ce stade de l’aventure, elles rêvaient déjà grâce aux souvenirs des années précédentes : la coccinelle, ce ‘petit huit’ pour les plus jeunes et où les plus grands s’amusent aussi, les tasses tournantes, les poneys, le petit train, les jets d’eau … Mais le périple fut tout autre !

Avec nos plus jolis sourires et la complaisance de la jeune fille postée à l’entrée, nous avons pu avoir un plan du site ; Manon l’a étudié avec le plus grand sérieux pendant que nous nous désaltérions avant de déjeuner.

Le repas terminé, la glacière remise dans le coffre, c’est avec enthousiasme que nous sommes entrées à Walibi … sans un regard sur les ‘souvenirs’ de la boutique car trop d’activités nous attendaient !

Cette année l’aventure était pleine de promesses et de possibles puisque Lucie avait, enfin, dépassé le 1,20m requis pour profiter plus largement des jeux.

La canicule de ce début de mois n’étant pas encore oubliée, l’attirance fut vers les propositions les plus rafraîchissantes. Très vite Manon a su repérer les bouées (Radja River), les canoës (Le Drakkar) et autres jets d’eau où nous nous sommes joyeusement laissé asperger.

Mais il y avait également les expériences ‘grand frisson’ que l’audacieuse Lucie a revendiqué : « même pas peur ! » ; les tasses tournantes, c’était bien quoiqu’à peine assez agité ; les chaises volantes et la fusées leur ont offert des sensations plus fortes et suscité l’envie d’y revenir. Le ‘crash’ a eu beaucoup moins de succès car trop stressant et brutal … l’unique fois où Lucie a déclaré « j’aime pas et je reviendrai plus ! ».

Et, cette année, pour mon plus grand bonheur, Manon forte de son 1,55m et de ses presque 13 ans s’est bien responsabilisée pour prendre sa petite Lucie sous sa protection.

Pour mon plus grand bonheur ? Eh oui ! Car cela m’a permis de me convertir en ‘mamie-garde-sacs’ sans mettre mes os et mes nerfs à l’épreuve.

Après une pause douceur, un goûter ‘glaces-boissons fraîches-gâteau chocolaté’ à l’ombre d’un parasol, il nous restait une petite heure avant la fermeture du site et nous avons laissé à Lucie le choix des aventures à revivre.

Il fallut, malgré tout, abandonner le Drakkar où la file d’attente était trop longue mais nous avons pu bénéficier encore une fois de quelques minutes bien arrosées à Radja River et les filles se sont une nouvelle fois envolées dans les chaises avant de terminer en beauté cette journée par un dernier tour sur la coccinelle.

Pour regagner la sortie le passage par la boutique était, bien évidemment –société de consommation oblige- inévitable. Comme je n’avais fait aucune promesse mes Minettes s’apprêtaient courageusement à ‘se faire plaisir avec les yeux’ : j’avais voulu créer la surprise du dernier instant, celle qui rend l’achat –le plus inutile qui soit d’ailleurs- comme un magnifique cadeau d’amour de mamie … et qui dépose la ‘cerise sur le gâteau’ d’un bien beau périple. Je leur annonçais donc « Si cela vous fait plaisir d’emporter un souvenir j’ai prévu un petit budget ! » Mieux qu’un merci leurs visages illuminés me dirent qu’ainsi je les comblais. Lucie choisi un portemonnaie rose estampillé ‘Walibi’ et Manon se laissa tenter par un grand gobelet à paille rose fuchsia et un jeu de carte, ‘Walibi’ bien entendu.

Ce fut une bien belle journée que Manon et Lucie ont ‘revisitée’ en une discussion animée lorsque, après une bonne douche, nous nous sommes installées dans la cour pour finir les restes …

Quelques bâillements à peine retenus annonçaient que la nuit serait profonde !

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 18:11
Nous n'avions pas de sous ...

mais il y avait les moules!

*****

c'était il y a bien longtemps, à une époque où il n'y avait pas encore d'euros et encore moins de carte bancaire.

Pour avoir quelques liquidités il fallait aller dans une banque; pour voyager à l'étranger il fallait se prémunir des bonnes devises ou passer par le bureau de change à la frontière.

C'est donc avec des sous plein les bagages que nous avons voyagé ... Autre temps, autres mœurs!

Cette année là nous avions entrepris un périple qui nous avait conduit jusqu'aux pieds (pardon à la nageoire) de la petite sirène. Un peu déçus d'avoir fait autant de kilomètres pour découvrir une aussi petite statue, nous décidâmes de rejoindre la France par les Pays Bas: un bien joli voyage en un pays fleuri!

*****

C'est un dimanche après midi que nous franchîmes la frontière; Bonjour la France!

Nous avions rechangé nos devises pour des francs et, oh joie, il nous restait une somme suffisante pour nous offrir un bon repas, bien français, au restaurant le soir; cerise sur le gâteau des vacances!

Demain nous irons dans une banque pour refaire notre budget...

Oui, mais! Nous ne savions pas que, dans le Nord, les banques étaient fermées le lundi; aïe!!! Que faire jusqu'au lendemain avec trois fois rien en poche et le carton des provisions vide ???

Par chance, le réservoir de la voiture était encore à moitié plein et, à défaut d'argent, nous avons eu une idée: regagner le bord de mer où nous espérions trouver quelques crevettes, moules et autres coquillages.

Rassurés, pleins d'espérance, nous décidâmes donc de prendre le temps de visiter les lieux. En fin de matinée nous nous arrêtâmes dans une supérette (cela existait déjà? mais si!) pour acheter une baguette, une grosse boite de médiocre pâté et une bouteille d'eau; avec cela nous pourrions tenir jusqu'au soir.

*****

En fin d'après midi nous arrivâmes sur le littoral; la toile de tente fut vite plantée et, avant de nous préoccuper de notre repas du soir, nous avons succombé à la tentation d'une baignade.

A l'issue de quelques plongées mon mari pu même rapporter quelque petits crabes et deux oursins; agréable 'mise en bouche' avant d'aller cueillir les moules et les coques.

Le soir venu, en contemplant le soleil confondre le ciel et l'eau dans un feu d'artifice, en nous laissant bercer part la symphonie des flots et des oiseaux, nous avons dégusté ...

Le meilleur dîner de toutes nos vacances!

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 16:00
Lever le voile

Je me souviens d'une réflexion de Martine (85) en ce début d'année et qui était, en substance, celle ci: c'est bien de pouvoir 'mettre un visage'. Il est vrai que je ne me suis que très rarement montrée sur mon blog; cela ne me semblait pas indispensable et je n'aime pas particulièrement me mettre 'en avant'. Mais, pourquoi pas puisqu'une occasion se présente en quelque sorte : pour la 4ème de couverture de mon recueil à paraître en septembre, ma sœur m'a dit qu'un portrait serait le bienvenu; lors donc je me suis fait 'tiré ce portrait' par une amie qui en a profité pour prendre quelques clichés supplémentaires. En cet été de canicule je me décide donc à lever mon voile et me présenter à vous ... dans un cadre fort plaisant où je réside souvent et qui vous aidera à comprendre pourquoi je délaisse un peu les blogs actuellement.

*****

Quelque soient vos projets pour ce temps estival je vous souhaite de belles heures ensoleillées et quelques agréables soirées plus ombragées.

BONNES VACANCES!!!

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 15:54
LE REMBLAI

Pour les jeudi poésie des croqueurs de mots et sur l'invitation d'Enriqueta à passer un été océanique.

C'est un texte que j'ai dû déjà proposer au moins deux fois mais il est 'dans le ton' ... et la chaleur écrasante a invité ma muse à se retirer en une contrée plus fraîche!

J’ai habillé mon cœur d’un petit pull marin

Pour ravir à la digue une nuée d’embruns,

J’ai glané des galets, cueilli la fleur de sel,

Cherché sur l’océan une évasion nouvelle,

*****

J’ai glissé mes pieds nus dans un château de sable,

Frôlé du bout du doigt l’écume insaisissable,

J’ai posé sur mon corps l’empreinte des rochers,

Retenu un frisson qui voulait s’envoler,

*****

J’ai offert à mes yeux une vague d’argent

Berçant pour m’appeler l’ombre d’un bateau blanc,

J’ai baigné mes cheveux dans un halo de lune

En écoutant le vent respirer dans la hune,

*****

J’ai effeuillé une algue aux saveurs odorantes,

Nargué un coquillage qui me jouait l’absence,

J’ai goûté étourdie le parfum du grand large

Pour envoler mon rêve en oiseau de passage,

*****

J’ai confié à la mouette un reste de chagrin

Elle en a fait pour moi le plus gai des refrains,

J’ai bu jusqu’à l’ivresse la joie infinie

De libérer mon âme des plaies de la vie …

*****

Bercée par mes élans je me suis endormie

A l’abri du Remblai qui me prêtait son lit !

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 19:48

pour ce jeudi poésie océanique auquel nous invite Enriqueta

****

en fond d'écran

d'un nuage blanc

s'en vient planant

un goéland...

il me surprend!

****

sur l'aile du vent

soudain plogeant

pour un instant

les flots d'argent

va épousant ...

il me surprend!

****

son vol reprend

en le suivant

reste rêvant

hors de ce temps

loin des tourments...

je me surprends!

****

en goéland

vogue à présent

sur l'océan

en libérant

mon plus beau chant ...

je vous surprends!

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 15:54
LA PÊCHE EN MER

Pour les lundis sur l'océan avec les croqueurs de mots et sur l'invitation d'Enriqueta

****

Nous avons fait bien des sorties au large des côtes de La Rochelle ou des sables d’Olonne pour ces « pêches en mer » à bard de chalutiers, qu’elles soient proposées aux touristes ou pour accompagner des amis marins pêcheurs.

Quelle joie de se lever de bon matin et de revêtir les bottes et les cirés !

Quelle joie de se laisser envelopper par les effluves marines, suaves odeurs d’algues et de vents salins !

Quelle joie de s’arrimer en poupe et de laisser les embruns balayer les quelques restes de la nuit !

Que d’éclats de rire pour un moulinet qui se met à tournicoter tout seul, pour un cordage malicieux qui vous agrippe le pied !

Quel bonheur de vivre au vent du large, bercés par les roulis et les chants des goélands !

Chaque sortie en mer était tout à la fois pareille et différente ; chaque sortie en mer était comme un petit Noël : attente fébrile et émoustillée, tranche de vie à nulle autre pareille et souvenirs intarissables.

Point n’était besoin d’immortaliser le jour avec des photos, le cœur suffisait pour en faire mémoire.

Il mes souvient pourtant d’une pêche en mer très particulière ; c’était par gros temps, grandes vagues et forte tempête.

Nous avions décidé, malgré tout, de ‘prendre la mer’ car il s’agissait d’une sortie programmée par le Comité d’Entreprise et tous les présents, en toute inconscience, en voulurent ‘pour leur argent’.

Passé les tours de La Rochelle et quelques miles, le chalu se mit à tanguer dangereusement ; les marins décidèrent de ne pas aller plus loin et jetèrent l’ancre. A la question « Voulez-vous qu’on fasse demi-tour ? » la majorité répondit « non » et nous restâmes là avec des vagues qui nous submergeaient et un chalu qui se couchait parfois au raz des flots.

La prise de risques fut, en fait, de courte durée car, les uns après les autres, les participants s’affaissaient sur les planches après s’être délestés de leur petit déjeuner. Au bout d’une petite demi-heure, outre les deux marins, nous n’étions plus que trois sur pied. Mon mari y alla de sa harangue, que nul n’était plus en mesure de comprendre d’ailleurs ; il en appela à la raison, à l’estomac, à la peur, pour finalement et avec l’accord des deux survivants demander aux marins de rentrer au port.

Soulagés, ceux-ci virèrent de bord sans plus se faire prier et s’efforcèrent de nous ramener sur le terre ferme dans le déchaînement des vagues.

L’histoire pourrait se terminer ainsi mais il y manquerait l’anecdote, le grand éclat de rire qui secoua l’entreprise de mon mari le surlendemain :

Il y avait un homme venu sans sa femme qui n’aimait pas la mer et qui avait voulu jouer les frimeurs et les tricheurs ; avant de reprendre le bus pour rentrer il avait fait un détour dans une poissonnerie où il avait acheté un poisson, une bien belle pièce.

De retour chez lui il l’a donné, vantard, à sa femme qui lui a répondu illico « Ah bon ! Je ne savais pas qu’il y avait des feuilles de persil dans l’océan ! »

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 19:26

Pour répondre à l'invitation d'Enriqueta et participer au défi qu'elle nous lance sur le thème de l'océan et pour la 'consigne' de ce jeudi en poésie: les marins ou les ports ...

J'ai choisi ce poème que j'avais écrit il y a bientôt douze ans parce qu'il me touche encore ... et que mon mari et notre ami Pierrot, parti quelques années plus tôt, étaient de grands amoureux de la mer.

et ne vous demandant une grande clémence pour une présentation quelque peu 'massacrée' par les caprices et exigences de la nouvelle version d'OB!

(j'ai mis quelques petites étoile entre chaque couplet pour mieux les séparer, essayer de ne pas vous offrir du 'tout tassé')

J'ai cueilli l'étoile/ Au vent de demain

Hissé la grand voile/ Au bout de mes mains

Pour pose ta moelle/ Mon cœur de marin

Au creux de ma toile/ Mon mari, Guilain.

****

Guilain mon complice/ D'un si long chemin

Sais-tu qu'en coulisses/ De notre destin

Le souvenir glisse/ D'un fameux copain...

Et ce soir j'esquisse/ Pour vous ce refrain.

****

Au clair de la lune/ Ton ami Pierrot

Sur un ciel de dunes/ T'attendait tantôt

Pour boire à la brune/ Encor' l'apéro...

Un chant dans la hune/ Berce mes sanglots.

****

Par un soir d'été/ Tu lâchas ma main

pour mieux retrouver/ Pierrot ton copain

Avez-vous trouvé/ Etoilée d'embruns

Une Île à rêver .../ J'arrive demain!

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 13:26
un avant goût ...

du prochain défi des croqueurs de mots ...

parce que le Capitaine, Enriqueta, vient de me lancer une invitation à la suivre,

et parce que j'aime 'trop' l'océan, même s'il est déchaîné ... d'ailleurs cette tourmente correspond tellement bien à ma situation actuelle, des plus mouvementée en matière d'ordis et de blog

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 20:21
Mise en pause

Ordi en transfert

OB en version nouvelle

Panne sur mon blog!

Mois de juin en pause

Mais j'irai à vos rencontres

Clique ma souris!

Manon si tu passes

Un gros bisous te dédie

Un autre à Lucie!

Repost 0
Published by chezsimone
commenter cet article

Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories