Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 13:04

Même si nous sommes séparées -géographiquement - de quelque 700 Km, Hélène et moi vivons cette 'attente' de Noël en pleine communion de pensées,

Même si, cette année, nous ne partagerons pas la même table en ce jour nous nous sentirons quand même unies dans une même 'fête'!

Alors, pourquoi ne cèderais-je pas à  cette envie qui me vient de vous livrer son 'mendiant de Noël', une petite histoire ... qui laisse à méditer bien plus qu'il n'y paraît.

 

 

Tout au bout d’un mois de décembre gris, qui n’avait même pas été capable de prendre ses habits d’hiver, se profilait un Noël … tout gris. Pour la première fois depuis très longtemps, elle serait loin de sa maison. Il n’y aurait pas de boules multicolores, pas de guirlandes scintillant à la lueur des bougies, pas de senteurs d’agrumes, pas de fumet de cuisine raffinée à partager.

Demain elle partirait ; elle se sentait seule, si petite, vide inutile.

 

Elle avait tellement besoin de réconfort ! Elle défit machinalement le ruban d’un pochon de confiseries de fêtes auquel elle n’avait pas su résister le matin même à la boulangerie. Un parfum d’amande et de caramel se développait sur ses papilles, réveillait tous ses sens, envahissait son cerveau, une troublante alchimie se produisait ; il fallait qu »elle fasse quelque chose.

 

Fébrilement, elle fouillait dans le carton descendu du haut de l’armoire. Et voilà, il était là ! Un petit ange de velours bleu aux ailes de carton blanchi, tout petit, tout démodé, l’incontournable, celui qui avait place dans son sapin depuis plus de quarante ans. Elle l’installa en haut d’une plante verte, déguisée en arbre de Noël par la magie d’une guirlande argentée et de quelques pampilles de verre coloré. Sous le regard de l’angelot, elle se sentait déjà mieux. Elle installa, devant la plante ainsi ‘sapinisée’, une assiette de faïence garnie d’un mélange de fruits secs, d’amandes et de chocolat, puis adressa à son ange une brève prière « veille sur l’assiette du pauvre, la part du mendiant de Noël ».

 

Quand il fut temps, elle tira la porte sur cet humble décors, puis passa un double des clés chez une jeune voisine, lui demandant de surveiller la maison et de venir chaque jour nourrir le chat.

 

Elle était ainsi prête pour ce séjour loin de chez elle, loin des traditions des années précédentes.

 

 

L'assiette du mendiant

 

Ce pourrait être la fin de son histoire : juste le récit empreint d'émotion des préparatifs précédent un' grand départ' vers une nouvelle aventure,

Mais ce n'était qu'un 'petit départ' ... pour mieux revenir, riche d'une précieuse découverte!

 

Ouvrez votre  coeur, imaginez la, fébrile à l'idée de 'vivre autre chose', soucieuse de laisser ici un peu de son âme,

ainsi, et seulement ainsi pour pourrez  assister à son retour ...

                                                                                                                                                        @+

Partager cet article

Repost 0
Published by chezsimone - dans Mes petits textes
commenter cet article

commentaires

Arielle 05/12/2012 14:00


Grande Dame si généreuse et optimiste.


Bravo !!


arielle

chezsimone 06/12/2012 13:35



Et tu n'as pas encore lu la suite!!! reviens vite, je la livre dès aujourd'hui! Bonne journée et bises; Simone



Bienvenue Chez Simone

  • : Le blog de chezsimone
  • : Merci à toi, passant qui a poussé la porte de mon humble domaine, tu es ici chez toi!C'est ta curiosité qui nourrira mes énergies, ce sont tes commentaires qui me feront grandir. Je n'ai à mon menu que mon cœur et mon âme; par un semblant de don ma plume te les fera goûter. Si mon petit 'chez moi' réussit à te plaire, passant soit mon ami dans la ronde des mots !
  • Contact

Recherche

Catégories